Guide de voyage au Vietnam

Quelles sont les premières choses qui vous viennent à l’esprit lorsque l’on vous parle du Vietnam ? Vous pensez peut-être à des rizières sans fin, à des chapeaux de paille pointus et à des bols de soupe pho. Vous pensez peut-être aussi aux milliers d’îles de la baie d’Ha Long, ou avez des souvenirs de votre grand-père vous achetant des bonbons le dimanche et vous racontant des histoires de la guerre du Vietnam. Toutes ces imageries sont en effet typiquement vietnamiennes.

by Kaeru

Pourquoi devriez-vous visiter le Vietnam ?

Malgré son lourd passé avec l’occident, le Vietnam est un pays extrêmement accueillant pour les occidentaux. Même dans les grandes villes, les touristes sont souvent approchés par des groupes d’étudiants souhaitant pratiquer leur anglais, et même, parfois, leur français.

Les Vietnamiens éprouvent une grande fierté en leur nationalité et en leur culture et apprécieront toujours tous les efforts que vous ferez pour apprendre un peu leur langue ou en savoir plus sur leur pays.

La spécialité culinaire nationale du Vietnam est le pho : c’est une soupe de nouilles au bœuf ou au poulet qu’il est possible de trouver à presque tous les coins de rue. Le pays propose une grande variété de plats pouvant convenir à tous les goûts et à tous les régimes alimentaires. Toutefois, il est clairement visible que l’occupation française a laissé une grande trace dans les menus des restaurants du Vietnam.

Les Vietnamiens sont aussi l’une des populations d’Asie consommant le plus de bière. Cela est principalement dû à l’omniprésence de la _bia hoi__ (bière brassée maison incroyablement bon marché) : elle est aussi trouvable à presque tous les coins de rue en début de soirée. Le Vietnam est aussi le deuxième plus gros exportateur de café au monde. Cette boisson est extrêmement populaire au Vietnam, où elle est traditionnellement servie très corsée et avec énormément de sucre.

Où aller au Vietnam

VIETNAM 2016-22
VIETNAM 2016-22
Attr: tomscoffin (cc by)

Si vous visitez le Vietnam pour la première fois, il y a de fortes chances que vous atterrissiez soit à Hanoï, soit à Hô-Chi-Minh. Dans notre cas, Hanoï a été notre lieu de départ, puis nous nous sommes rendus vers Hô Chi Minh.

Ces deux villes font partie des endroits préférés des voyageurs, car elles mettent à disposition une grande variété de logements et tout un tas d’infrastructures pour leur venir en aide. Elles possèdent toutes deux de très bons réseaux de transport permettant d’aller vers toutes les destinations principales du pays. De plus, il est aussi possible d’y manger toutes les spécialités culinaires vietnamiennes. Que ce soit par leur grand nombre de marchés, par leur café frais et de haute qualité, ou par leur abondance de musées, ces deux villes sont absolument incontournables !

Hanoï

En ce qui nous concerne, Hanoï restera toujours dans nos esprits comme la ville ayant un pont rouge sur un lac, des ruelles étroites dans son vieux quartier et des boissons aux graines de lotus plutôt étranges. C’est en fait l’une des villes les plus stéréotypes d’Asie : son bruit, ses odeurs et ses sites en mettent vraiment plein les sens à tous les visiteurs s’y rendant pour la première fois. La vieille ville s’articule autour du lac Hoan Kiem et se parcourt très facilement à pied, tandis que les jardins en bord de lac sont un vrai havre de paix en comparaison avec la folie régnant dans les rues de la ville.

Les visites au mausolée d’Hô Chi Minh et à l’ancienne prison Hoa Lo (appelée le « Hilton » de Hanoï par les prisonniers de guerre américains) offrent un très bel aperçu de l’histoire récente du pays, et les spectacles théâtraux de marionnettes sur l’eau sont l’une des traditions vietnamiennes les plus pérennes.

Hô Chi Minh

Ressemblant fortement à une ville européenne ayant de gros bâtiments dominant l’horizon, la grande variété de cultures que Ho Chi Minh-Ville renferme semble vraiment la placer dans une autre planète. Ceux souhaitant comprendre davantage l’histoire récente et le fort sentiment de patriotisme du Vietnam feraient très bien d’aller visiter le musée des vestiges de la guerre. Les expositions y prenant place sont certes sombres, mais ô combien intéressantes, et décrivent les guerres avec les États-Unis et avec la France ainsi que leur impact environnemental (âmes sensibles s’abstenir).

Baie d’Ha Long

Il y a de fortes chances que vous n’aurez pas la meilleure météo lorsque vous visiterez Ha Long, mais cet endroit reste quand même majestueux, même sous la pluie. Il pleuvait des cordes lorsque nous y sommes allés en août, mais cela en valait vraiment la chandelle. Il est possible de se rendre à la baie d’Ha Long directement depuis Hanoï en rejoignant une visite organisée ou de manière indépendante en allant jusqu’à Haïphong — la troisième plus grande ville du Vietnam. Ce site classé au patrimoine de l’UNESCO renferme quasiment 2 000 îles et se visite le mieux durant une croisière de 2 jours/1 nuit à bord d’un bateau.

Sapa

Sapa est la ville principale de l’extrême nord du Vietnam et est un petit paradis pour ceux aimant le trekking. Sa campagne somptueuse et ses nombreuses opportunités de rencontrer les habitants de la région attirent un bon nombre de touristes. Toutefois, Sapa demeure un endroit d’une ambiance exceptionnelle où il fait bon explorer les environs et avoir l’impression d’être « hors des sentiers battus ». Le trekking y est l’activité principale et, selon énormément de touristes, un des moments forts de leur séjour. Comme il peut y faire assez frais, il est toujours plus prudent d’embarquer quelques vêtements chauds.

D’excellents treks sont aussi faisables à Bac Ha, mais la plus grosse attraction de cette ville réside dans son marché du dimanche : il rameute des milliers d’habitants du coin (beaucoup étant des femmes en robes traditionnelles) pour vendre les produits de la région.

Où aller si vous aimez...

Le patrimoine impérial, le printemps éternel ou des vacances sur la plage ? Vous pouvez trouver tout cela au Vietnam !

Les plages
Danang est la plus grande ville du centre du Vietnam et est un excellent endroit où se baser pour aller explorer la région centrale. Les meilleures plages du coin sont située à l’est du centre et incluent la célèbre China Beach (My Kye). Durant l’été, la météo de cette ville est très chaude et sèche (avec des températures atteignant 40 °C) et les mois d’octobre et de novembre voient fréquemment des orages tropicaux. Les montagnes de marbre se trouvent juste en dehors du centre-ville. La plus grande d’entre elles est Thuy Son, où il est possible de trouver les grottes de Am Phu (une série de grottes décrivant l’enfer selon les bouddhistes).

La station balnéaire de Nha Trang est incroyablement populaire pendant l’été et il vaut donc mieux réserver bien en avance si vous souhaitez vous y rendre durant cette période de l’année. Il vaut mieux éviter de se rendre dans ce coin du Vietnam entre octobre et décembre, car la mousson empêche un peu l’accès aux différents sites de plongée. La ville est un excellent endroit où se détendre pendant quelques jours, mais gardez toujours vos objets de valeurs dans le coffre de votre hôtel, car, même si la ville est plutôt sans danger pour les touristes, il peut y avoir un peu de délinquance sur la plage.

L’atmosphère sans prétention de Phan Thiet — ainsi que ses fruits de mer frais et bon marché — attire un grand nombre de touristes vietnamiens. Toutefois, l’attrait principal de cette région est Mui Ne, qui est considérée comme la capitale mondiale du kitesurf.

Les îles
Le Vietnam n’est probablement pas le premier pays d’Asie du Sud-Est qui vous vient à l’esprit si vous êtes à la recherche d’îles tropicales paradisiaques.
Du moins, pas jusqu’à présent. Allez faire un tour vers ces îles avant qu’elles ne se fassent totalement envahir par les touristes !

Bien qu’elle soit plus proche du Cambodge que du Vietnam, la plus célèbre des îles vietnamiennes est l’île de Phu Quoc : elle abrite des plages idylliques, dont la meilleure s’appelle Sao Beach et se trouve au sud-est. Il y a aussi de très bonnes possibilités de plongée et de snorkelling dans ses environs. Comme c’est une île de taille plutôt modeste (et une destination touristique populaire), il est grandement recommandé de faire ses réservations.

Les îles Con Dao ont beau être l’ancien lieu d’une prison, elles offrent tout de même certains des meilleurs spots de snorkelling du Vietnam. De plus, avec de la chance, vous pourrez peut-être même y voir des tortues. Comme la majorité des îles sont recouvertes d’une jungle dense, il est tout à fait possible de combiner vacances en bord de plage et trekking dans la jungle.

Ceux souhaitant échapper à la foule du continent pourraient vouloir partir découvrir des îles telles que Hai Tac et Nam Du, où il est possible d’avoir certaines des meilleures plages du pays rien que pour soi.

Les villes culturelles
Hué est l’ancienne capitale impériale et abrite la somptueuse citadelle impériale. Une importante quantité de palais, de temples et de jardins était autrefois la demeure de la dynastie Nguyen et est maintenant un endroit qui vaut vraiment la peine de passer une journée à être exploré. Une autre journée peut être passée à visiter les tombes des empereurs du passé situées dans les environs de la ville. Elles ressemblent plus à des temples ou à des palais qu’à des tombes à proprement parler et sont facilement accessibles en bateau ou en vélo.

Hoi An est un paradis pour ceux aimant la nourriture ou aimant faire du shopping : ses charmantes petites rues éclairées par des lanternes sont remplies de stands vendant toutes sortes d’artisanats et de plats. Les anciennes ruines Cham de My Son sont un site classé au patrimoine de l’UNESCO remontant au IVe siècle et sont faciles à aller visiter lors d’une excursion à la journée.

La ville de Dalat se trouve dans la campagne du sud et a une atmosphère très européenne. Les Français s’y sont rendus pour échapper à la chaleur, et c’est depuis resté une destination populaire auprès des Vietnamiens. Beaucoup plus décontractée que d’autres villes du Vietnam, il y a aussi beaucoup de choses à faire dans les collines des environs, dont le trajet en téléphérique menant jusqu’au monastère Thien Vien True Lam. Bien que la météo de la ville soit généralement chaude et sèche durant la journée, il peut y faire plutôt frais pendant la nuit.

La nature
Le Vietnam a 30 parcs nationaux, principalement tous situés dans le nord et dans le sud : la région centrale du pays n’en compte que 7. Avec une faune abondante, une végétation tropicale luxuriante et certaines des grottes les plus impressionnantes au monde, les parcs nationaux du Vietnam sont une destination d’excellence pour les adaptes de la spéléologie, du trekking, des randonnées en vélo ou en kayak, et bien plus encore.

Cuc Phuong est probablement le meilleur endroit du pays pour observer les oiseaux et est le plus grand des parcs nationaux du Vietnam. Par ailleurs, sa position géographique en fait une destination hors des sentiers battus. Bien qu’il soit possible de le visiter lors d’une excursion d’un jour au départ de Hanoï, nous recommandons d’y passer quelques jours. Le village de Tam Coc dans la province de Ninh Binh propose des paysages de montagnes de karst encore plus spectaculaires.

La randonnée et le canoë sont probablement les deux activités faisant venir le plus de monde à Cat Tien, qui est facilement accessible depuis Hô Chi Minh-Ville. Ce parc abrite une biodiversité exceptionnelle et est extrêmement bien conservé.

À proximité de Hoi An, l’île Cham est l’endroit le plus vert du pays et cela vaut absolument le coup de faire le court trajet en bateau pour s’y rendre. Toutefois, il vaut mieux l’éviter entre septembre et avril, lorsque les conditions météo rendent son accès un peu difficile.