1 filtres de recherche sont actuellement appliqués

Clear all filters
Special icons you can find in results:
  • immédiatImmédiat - Instant confirmation
  • Remboursable - Cancelation possible (check rules)
  • Billet électronique - Vous pouvez embarquer en montrant le billet depuis votre téléphone.

Seuls les trajets proposés par Thai Airways sont énumérés.

immédiatImmédiat Le Plus Rapide
09:30
BKK Aéroport Suvarnabhumi, Bangkok
1h 10m de vol #TG2572 avec Thai Airways en Classe économique
10:40
VTE Aéroport Vientiane
immédiatImmédiat Le Plus Rapide
11:20
BKK Aéroport Suvarnabhumi, Bangkok
1h 10m de vol #TG570 avec Thai Airways en Classe économique
12:30
VTE Aéroport Vientiane
immédiatImmédiat Le Plus Rapide
11:25
BKK Aéroport Suvarnabhumi, Bangkok
1h 10m de vol #TG2570 avec Thai Airways en Classe économique
12:35
VTE Aéroport Vientiane
immédiatImmédiat Le Plus Rapide
18:35
BKK Aéroport Suvarnabhumi, Bangkok
1h 10m de vol #TG574 avec Thai Airways en Classe économique
19:45
VTE Aéroport Vientiane

horaire de Bangkok à Vientiane

horaire de Bangkok à Vientiane
Nom du transportTemps de routePrix
Glassflower Premium 00:00 - 10:00฿ 14,306
Thai Airways Classe économique #TG257209:30 - 10:40฿ 3,581
Thai Smile Classe économique #WE57209:30 - 10:40฿ 2,399
Bangkok Air Classe économique #PG413109:35 - 10:50฿ 2,975
Thai Airways Classe économique #TG57011:20 - 12:30฿ 7,283
Thai AirAsia Classe économique #FD104012:50 - 14:00฿ 2,162
Bangkok Air Classe économique #PG94917:35 - 18:50฿ 2,975
Tara Tour and Travel Express 16:00 - 11:00฿ 1,100
Thai Smile Classe économique #WE557418:35 - 19:45฿ 3,408
Thai Airways Classe économique #TG57418:35 - 19:45฿ 8,785
Bangkok Air Classe économique #PG413320:30 - 21:45฿ 2,975
Transport Co LA VIP 20:00 - 07:00฿ 1,070

Comment se rendre de Bangkok à Vientiane

La distance séparant Bangkok de Vientiane par la route étant de 650 km, il faut au moins 12 heures pour atteindre destination (en comptant le temps passé à la frontière). La frontière entre Nong Khai et Vientiane est la plus fréquentée de tous les autres passages aux frontières entre la Thaïlande et le Laos. Cela étant dit, les files d’attente sont généralement de longueur raisonnable et personne n’essaye de vous forcer à payer plus que la somme légale pour obtenir votre visa (si nécessaire) afin de rentrer au Laos. Certaines des combinaisons de transport les plus populaires pour se rendre de Bangkok à Vientiane sont le bus ou le train en passant par Nong Khai, ou l’avion de Bangkok à Udon Thani, combinées avec un bus international reliant ces deux villes thaïlandaises à Vientiane. Il existe également des vols directs pour faire Bangkok-Vientiane : c’est le moyen le plus rapide, mais aussi le plus cher de se rendre de l’une de ces capitales à l’autre.

Vols de Bangkok à Vientiane

Les vols directs pour Vientiane partent des deux aéroports de Bangkok, et mettent tous 75 minutes pour atteindre destination. Les meilleurs prix sont souvent offerts par AirAsia, qui utilise le terminal de l’aéroport Don Mueang de Bangkok. Vous pouvez généralement trouver des billets pour 2 000 THB, voire moins cher si vous les achetez en avance durant les périodes de promotion. Si vous préférez partir de Suvarnabhumi, considérez emprunter Lao Airlines : certes un peu plus chère (à partir de 3 500 THB), mais le prix du billet inclus 20 kg de bagages en soute. Thai Airways et Bangkok Airways opèrent aussi leurs vols depuis Suvarnabhumi.

À Vientiane, l’aéroport international de Wattay se situe 3 km au nord-ouest du centre-ville. Le terminal a été récemment rénové et propose maintenant des DAB, des bureaux de change, plusieurs endroits où se restaurer (en-cas et restaurants), ainsi qu’un point d’information. Il est également possible de prendre un taxi officiel pour vous rendre au centre de Vientiane, directement depuis le hall des arrivées : le tarif de la course est fixe - 7 USD. Pour ceux au budget plus serré, une autre solution est de sortir du terminal et de marcher jusqu’à la rue principale (environ 500 m), où vous pourrez négocier une course auprès des chauffeurs de tuk-tuk (généralement pour la moitié du prix d’un taxi) ou monter à bord d’un bus local (ce qui vous coûtera 4 000 kips, soit 0,5 USD).

Astuce : une bonne alternative au vol direct de Bangkok à Vientiane est d’en prendre un de Bangkok à Udon Thani. Ce vol domestique coûte moins cher et vous laissera un bien plus grand choix au niveau des départs et des compagnies aériennes : AirAsia, Lion Air ou Nok Air ont de nombreux vols quotidiens. Une fois à l’aéroport d’Udon Thani, vous pouvez prendre un bus jusqu’à la gare routière, d’où vous pourrez attraper le bus international direct pour Vientiane. Cette ligne internationale offre huit départs quotidiens, s’étalant de 8 h à 18 h, pour un prix de 80 THB. Il est aussi possible d’utiliser un service de transport en van pour se rendre à Vientiane depuis l’aéroport d’Udon Thani (200 THB). Même s’il n’y a que 80 km séparant Udon Thani de Vientiane, attendez-vous à ce que votre trajet pour vous rendre au Laos dure entre deux et trois heures (y compris le temps passé à la frontière).

Veuillez noter que si vous comptez prendre le van ou le bus international d’Udon Thani à Vientiane, il est possible que la montée à bord vous soit refusée si vous n’avez pas déjà votre visa pour le Laos et pensiez le prendre à la frontière. La seule raison de ce refus est que les chauffeurs ne veulent pas attendre que les passagers obtiennent leurs visas. Si cela est votre cas, demandez à vous faire déposer à la frontière du côté thaïlandais : une fois que vous serez du côté laotien, vous pourrez prendre un tuk-tuk vers votre destination finale.

Bus direct de Bangkok à Vientiane

Il y a une ligne de bus internationale directe entre Bangkok et Vientiane. Cette ligne est opérée par Transport Co Intl, et part de la gare routière de Morchit à Bangkok. Le bus quitte Bangkok tous les jours à 20 h et arrive à la gare routière de Talat Sao de Vientiane à 7 h le lendemain matin. Si vous vous dirigez vers l’ambassade thaïlandaise de Vientiane pour faire votre demande de visa, ce bus est le meilleur moyen d’arriver à l’heure sur place. Les billets coûtent 1 000 THB, ce qui veut dire environ 33 % de plus que si vous preniez un bus pour Nong Khai, puis le bus international de la gare routière de Nong Khai à Vientiane.

Veuillez noter qu’il n’y a que 6 bus par jour pour se rendre de Nong Khai à Vientiane, et qu’aucun ne part entre 9 h 30 et 12 h 40 - ce qui n’est pas toujours des plus pratiques.

Le bus de Bangkok à Vientiane est un bus VIP classique, avec quatre sièges par rangée. Certains des bus faisant cet itinéraire étant plutôt vieux, ne vous attendez pas forcément à tout le confort. Les bus font plusieurs « pauses pipi » en route, généralement dans de grandes stations-service où il est possible de trouver des stands de restauration et des supérettes pour remplir son stock de cochonneries à grignoter. Des en-cas et de l’eau sont servis à bord, ainsi qu’un dîner (généralement du riz et un curry). De manière générale, le bus international de Bangkok à Vientiane est un moyen pratique et sans prise de tête de se rendre jusqu’à la capitale du Laos.

De Bangkok à Vientiane via Nong Khai

Nong Khai est un endroit très pratique où transiter lorsque l’on souhaite se rendre à Vientiane par voie terrestre. À Bangkok, les bus pour Nong Khai partent de Morchit (la gare routière du Nord) tout au long de la journée et sont à destination de la gare routière de Nong Khai ; la plupart d’entre eux mettent entre neuf et dix heures, pour des prix entre 500 et 600 THB.

À partir de la gare routière de Nong Khai, prenez le bus international pour Vientiane (7 h 30, 9 h 30, 12 h 40, 14 h 30, 15 h 30, 18 h) : il coûte 60 THB et les billets s’achètent sur place. Vous pouvez aussi choisir de prendre un tuk-tuk jusqu’à la frontière (60 THB), puis de monter à bord du bus traversant le pont de l’amitié (50 THB), pour finalement négocier une course en tuk-tuk jusqu’à Vientiane (à partir de 100 THB).

Nong Khai se situant au terminus de la ligne ferroviaire thaïlandaise couvrant le nord-est du pays, c’est un très bon endroit où se rendre en train. Le train le plus pratique est sans aucun doute le #69 partant de la gare ferroviaire de Hua Lamphong (Bangkok) à 20 h et arrivant à Nong Khai à 6 h 45 le lendemain matin. Ce train propose des couchettes première classe (1 500 THB) et deuxième classe (1 000 THB), ainsi que des wagons réservés aux femmes.

À partir de la gare ferroviaire de Nong Khai, il est possible de prendre un train faisant la navette jusqu’à la gare ferroviaire de Tha Nalaeng au Laos. Alternativement, vous pouvez marcher jusqu’à la frontière, monter à bord du bus traversant le pont menant au Laos, obtenir votre visa (si nécessaire), entrer au Laos, et profiter de l’accueil chaleureux que les chauffeurs de tuk-tuk offrent pour le trajet de 20 km pour se rendre à Vientiane (à partir de 60 THB par personne, ou 200 THB pour le véhicule entier). Il est généralement moins recommandé de prendre le train navette pour Tha Nalaeng, car cela voudra dire qu’il faudra ensuite vous rendre de Tha Nalaeng à Vientiane, ce qui limite le nombre d’options de transport à disposition - les rares chauffeurs de tuk-tuk se feront pour sûr un plaisir de vous proposer un prix bien grassouillet !

Obtenir votre visa pour le Laos à l’arrivée

Si vous avez besoin d’un visa pour rentrer au Laos, vous pouvez soit en obtenir un à l’arrivée à l’aéroport de Vientiane, soit aux bureaux de l’immigration du côté laotien de la frontière Nong Khai-Vientiane, soit à la gare ferroviaire de Tha Nalaeng.

La plupart des nationalités peuvent obtenir un visa touristique de 30 jours à l’arrivée (vérifiez si cela est le cas pour la vôtre). Le prix du visa varie en fonction de votre pays de résidence, et est généralement de 30 USD pour la majorité des pays. Vous pouvez payer en bahts, mais cela vous coûtera sensiblement plus cher (1 500 THB, soit environ 45 USD). Prenez un formulaire de demande de visa auprès de l’officier des douanes, remplissez-le, ajoutez deux photos d’identité à la demande (payez quelques dollars pour les prendre sur place si vous n’en avez pas), et obtenez votre visa pour le Laos.

Pourquoi aller à Vientiane

Après avoir passé du temps dans l’ampleur de la capitale thaïlandaise, au milieu de gratte-ciels, de monorails et de centres commerciaux dernier cri, Vientiane peut vraiment sembler mollassonne, sans histoire, rustique et basique : il faut bien dire que cela est le cas. Cependant, si vous arrêtez de vouloir comparer Vientiane à Bangkok, vous trouverez que ses grands boulevards arborés ont un charme énorme, que ses temples sont sublimes et remplis d’histoire et qu’il fait bon d’apprécier les petits plaisirs de la vie laotienne (les petits plats épicés, la fraicheur de la bière Lao, ainsi que le rythme de vie détendu). L’immensité du Mékong ne fait qu’ajouter à l’ambiance méditative et les couchers de soleil qu’il offre ne cesseront de vous impressionner.

Se déplacer dans Vientiane

Les rues et grands boulevards de Vientiane ne sont en aucun cas aussi fréquentés de voitures que les autres capitales asiatiques et le terrain plat rend l’exploration en vélo de toutes les rues de la ville possible. Beaucoup de guesthouses en louent aux alentours de 1 USD par jour (la qualité de ces vélos est cependant loin d’être tip top).

Les tuk-tuks sont de partout, mais ceux attendant le client aux alentours du marché de nuit (rives du Mékong) auront du mal à bouger pour moins de 5 USD.

Vientiane possède des bus publics (6 000 kips), le plus pratique d’entre eux étant le #14, car partant de Talat Sao (le Morning market) en direction du pont de l’amitié et du parc du Bouddha.

Choses à faire à Vientiane

Bien que Vientiane ait vraiment l’air modeste en comparaison avec les capitales des pays voisins, elle possède suffisamment de choses à faire et à voir pour vous occuper quelques jours. Cette ville abrite quelques temples et stupas des plus intéressants, parmi lesquels il ne faut surtout pas manquer Wat Ho Phra Kaew, un temple de XVIe siècle qui servait à accueillir l’image sacrée du Bouddha d’émeraude - le même qui a maintenant demeure au Wat Phra Kaew de Bangkok. Tout aussi impressionnant, le Wat Sisaket est le plus vieux monastère du Laos et abrite de nombreuses fresques murales racontant des histoires de Jataka. That Luang est l’un des monuments religieux les plus importants du pays : il remonte également au XVIe siècle, mais a été reconstruit au cours du dernier centenaire. La forme particulière de ce stupa rappelle un bourgeon de fleur de lotus et a été régulièrement reproduite dans de nombreux temples du pays et de la région d’Isan en Thaïlande.

Vous apercevrez le Patuxai (l’arc de triomphe du Laos) et le stupa noir plus d’une fois lors de vos ballades en villes. Le dernier se situe en milieu d’un joli rond-point bien paysagé, non loin d’un parc avec une très jolie fontaine (très agréable au moment du coucher du soleil). Le parc du Bouddha est une vraie curiosité située 25 km au sud-est de Vientiane : il faut essayer de le visiter également, même si vous pensez avoir déjà vu un parc similaire à Nong Khai. L’ambiance y régnant est d’un calme incroyable et il n’y a généralement que très peu de visiteurs se promenant au milieu de ses statues de divinités bouddhistes et hindoues.

Continuer à voyager depuis Vientiane

Les deux destinations les plus importantes du Laos sont facilement accessibles depuis Vientiane : Luang Prabang est un véritable joyau d’architecture française, de temples dorés et de maisons traditionnelles en bois et Vang Vieng est une destination incontournable pour ceux souhaitant descendre une rivière à bouée. Précédemment capitale de la fête sur rivière, cette ville est maintenant bien plus tranquille depuis que tous les bars la longeant ont reçu l’ordre de fermer. Au niveau des destinations internationales qu’il est possible de rejoindre par voie terrestre, vous pouvez envisager Hanoï : gardez cependant bien en tête que les 22 heures de bus que cela implique ne sont vraiment pas le moyen le plus agréable de s’y rendre.

itinéraires populaires en Thaïlande