Vientiane à Hanoi @ bus, avion 21 déc. 2017

chargement de données

De Vientiane Southern Bus Station à Hanoi en bus

17:00
Vientiane Southern Bus Station
17:00
Hanoi Nuoc Ngam Station
24h

De Vientiane Airport à Hanoi en avion

20:10
Vientiane Airport
21:15
Noibai Airport, Hanoi
1h 5m
Instant

Comment se rendre de Vientiane à Hanoï

De Vientiane à Hanoï

Prenez un bus, l’avion ou combinez les deux : voyager entre Vientiane et Hanoï peut prendre juste un peu plus d’une heure, tout comme cela peut prendre presque une journée entière. Faire ce voyage en bus s’avèrera au moins trois fois moins cher que de prendre l’avion, mais prendra vraiment un temps considérable. Passer soit par Luang Prabang au Laos soit par Vinh au Vietnam pourra — en fonction de la combinaison de moyens de transports choisie — faire soit gagner du temps, soit de l’argent. Dans le cas où vous auriez du temps devant vous, la meilleure idée est de ne pas se dépêcher et de ne pas se rendre de Vientiane à Hanoï directement, mais plutôt d’en profiter pour passer quelques jours à se détendre à Luang Prabang : la visite de cette ville est une expérience enrichissante et agréable.

Vols de Vientiane à Hanoï

Avec des vols directs faisant quotidiennement la liaison entre ces deux capitales asiatiques, le voyage entre Vientiane et Hanoï est des plus faciles et rapides. Il n’est cependant pas forcément bon marché, car aucune des deux compagnies aériennes desservant cet itinéraire ne propose de vrais billets à bas prix. Il y a deux vols quotidiens de Vientiane à Hanoï opérés conjointement par Lao Airlines et Vietnam Airlines : un l’après-midi à 14 h 40 et un en soirée à 20 h 10. Le vol ne dure qu’un peu plus d’une heure (70 minutes) et les billets coûtent à partir de 90 USD. Il est souvent possible de trouver des billets le jour même pour 120 USD. Consultez toujours les tarifs des billets proposés par les deux compagnies, car elles proposent bien souvent des tarifs différents pour le même vol.

Dans le cas où vous ne souhaiteriez pas perdre votre temps à faire le trajet de Vientiane à Hanoï en bus et que les vols directs seraient complets, vous pouvez essayer de passer par Luang Prabang. Le vol via Luang Prabang vous coûtera bien évidemment plus cher que le moins cher des vols directs, mais vous permettra d’arriver sur Hanoï en l’espace de seulement trois à quatre heures (en fonction des correspondances que vous choisissez). Le moyen le plus rapide d’arriver à votre destination est de prendre le vol Vientiane-Luang Prabang de 17 h de Lao Airlines (45 minutes), puis de prendre celui faisant Luang Prabang-Hanoï à 19 h 10.

De Vientiane à Hanoï par billets bus et avion séparés

Vous pouvez aussi décider de prendre le bus de Vientiane à Luang Prabang, puis l’avion de Luang Prabang à Hanoï : ce choix peut être particulièrement intéressant si vous prenez un des bus de nuit en direction de Luang Prabang (à 19 h ou à 20 h, 15 USD). Les bus mettent 10 heures à arriver à Luang Prabang et permettent d’économiser une nuit d’hôtel. Une fois à Luang Prabang, vous pouvez prendre le premier vol du jour pour Hanoï à 8 h 50 (à partir de 90 USD) ou vous imprégner un peu de l’ambiance de cette superbe ville pendant quelques jours et profiter de ses saveurs françaises avant de continuer votre voyage vers le Vietnam.

Consultez notre page sur le voyage de Hanoï à Luang Prabang pour des suggestions sur les choses à faire et à voir à Luang Prabang.

Bus direct de Vientiane à Hanoï

Un service de bus direct est proposé par HTX Van Tai et The Sinh Tourist pour se rendre de Vientiane à Hanoï. À Vientiane, ces deux sociétés utilisent la gare routière du Sud de Vientiane. Comme son nom ne l’indique pas, elle se situe à proximité de la Route 13, en bord du Mékong, à environ 9 km au nord de la gare routière du marché du matin. Afin de vous rendre à la gare routière du Sud depuis la gare routière du centre-ville, prenez un tuk-tuk (50 000 LAK/6 USD) ou le bus public #29 (4 000 LAK). Les bus de ces deux sociétés partent de Vientiane à 17 h et arrivent à Hanoï 22 heures plus tard, aux environs de 15 h le lendemain (distance totale de route entre Vientiane et Hanoï : 760 km).

Comme ils parcourent cet itinéraire à bord de bus couchette VIP, attendez-vous à passer la plus grande partie du voyage en position allongée. L’intérieur des bus est organisé en deux rangées : une de lits simples et une de lits doubles. Les couchettes les plus pratiques pour un tel trajet sont sans aucun doute les couchettes individuelles du bas, car elles vous permettent aussi de vous asseoir. Les billets coûtent 30 USD avec HTX Van Tai et 40 USD avec The Sinh Tourist : une vraie affaire en comparaison avec le prix des billets d’avion sur cet itinéraire.

De Vientiane à Hanoï via Vinh

Le voyage de Vientiane à Hanoï par voie terrestre peut se diviser en deux tronçons en passant par Vinh, dans la province Nghe An du Vietnam. Il y en a pour 10 heures de bus pour faire les 460 km séparant Vientiane de Vinh (20 USD). Des bus pour Vinh partent quotidiennement de Vientiane à 19 h et arrivent à destination à 5 h le lendemain matin, ce qui vous permet d’économiser une nuit d’hôtel ou de guesthouse.

Si vous souhaitez immédiatement continuer avec le trajet de Vinh à Hanoï, prenez le train #SE8 de 9 h 30 du matin (16 USD pour un siège en wagon 2e classe climatisé ; 6 heures) ou le bus (13 USD, 7 heures) afin de faire les 300 km restant pour atteindre la capitale du Vietnam. Il n’y en fait que très peu de sens à vouloir monter immédiatement à bord du prochain moyen de transport. La meilleure solution est de faire une pause et de rester sur Vinh pour une journée ou d’y passer la nuit avant de continuer votre trajet.

Pourqoui faire escale à Vinh?

La ville de Vinh est le chef-lieu de sa province et a été immensément bombardée durant la guerre du Vietnam. La Vinh d’aujourd’hui ne possède certes pas beaucoup de charme, mais est en fait un endroit intéressant où s’arrêter. Il y a trois raisons principales de visiter Vinh.

Kim Liem, le village natal d’Hô Chi Minh se situe à 15 km de Vinh et fait office de lieu de pèlerinage pour les adhérents au parti.

La plage de Cua Lo se situe à 20 km de la ville et offre une belle étendue de sable. Elle est beaucoup fréquentée par les habitants du coin et regorge de restaurants cuisinant du poisson frais.

Finalement, à 120 km à l’ouest de Vinh se trouve le plus grand — et probablement le meilleur — de tous les parcs nationaux du Vietnam : le parc national de Pu Mat. Bien qu’il y ait une trotte pour s’y rendre, sa visite en vaut vraiment la peine. Explorez les sentiers naturels de la forêt de Sang Le, marchez le long d’un pont similaire à celui du Golden Gate à Pha Lai Dam, faites une croisière en bateau sur le Giang, ou admirez les superbes chutes d’eau de Khe Kem pour vous récompenser de l’effort fourni. Vous pouvez tout simplement rejoindre une des visites organisées du parc proposées par les agences de voyage de Vinh.

Pourquoi aller à Hanoï

Vous vous êtes habitué au rythme de vie tranquille de la capitale du Laos ? Vous feriez mieux de commencer à vous mettre sur un autre tempo afin de pouvoir suivre celui d’Hanoï. Des myriades de motos y parcourent les rues, des marchés ultrafréquentés vendent à peu près tout ce qu’il peut y avoir d’imaginable, de succulents bols de soupe Pho à deux euros vous attendront en face de cafés servant les meilleurs grains locaux : l’ambiance frénétique de ce joyau de l’Indochine coloniale saisit les visiteurs dès le premier instant.

Se déplacer dans Hanoï

Même si le vieux quartier s’explore à merveille à pied, il vous faudra plus que certainement prendre un taxi si vous vous décidez à explorer les lieux un peu plus distants. Ils sont à des prix incroyablement accessibles, mais il faut tout de même faire attention : même si le chauffeur a mis le compteur en marche, il faut garder un œil sur la route et observer où il se dirige. Il arrive en effet que certains chauffeurs essayent de faire de grands détours et de passer dans presque toute la ville pour que leurs passagers payent une course plus élevée. Ayez un smartphone avec GPS ou mettez-vous d’accord sur un prix fixe si vous avez une petite idée de combien cela devrait coûter. L’autre problème à prendre en compte est celui des compteurs tournant plus vite qu’ils ne devraient. Bonne nouvelle : Uber est opérationnel à Hanoï, ce qui offre donc une très bonne solution de remplacement aux taxis classiques.

Pour de courtes distances, les cyclo-pousse sont un des moyens traditionnels et authentiques de se transporter au Vietnam. Négociez le coût de votre course avant de monter à bord. C’est une expérience absolument mémorable : vous n’oublierez jamais de vous être fait poussé(e) à vélo au milieu de rues dont la circulation est littéralement inondée de motos roulant dans tous les sens.

Louer un scooter ou une moto est également possible (entre 5 et 6 USD par jour), mais il est peut-être préférable de ne pas en louer si a) vous n’avez d’expérience de conduite de deux roues et b) n’avez jamais conduit de moto au Vietnam auparavant. Si vous êtes cependant convaincu(e) qu’il vous faut votre propre moyen de locomotion, essayez de commencer à le faire en tant que passager à l’arrière d’une mototaxi (xe om) afin de vous rendre compte des conditions de circulation. Rappelez-vous aussi qu’il est possible qu’il ne soit pas gratuit de se garer à Hanoï et que cela peut coûter de 2 000 à 10 000 VND (le week-end aux alentours du lac Hoan Kiem). N’oubliez jamais de mettre votre casque !

Pour finir, Hanoï offre aussi des bus locaux. Si vous arrivez à savoir celui dont vous avez besoin, vous pourrez voyager rapidement et confortablement, pour une somme modique et sans vous faire arnaquer. Utilisez un des plans des lignes de bus disponibles un peu partout dans les boutiques de Book Street (Trang Tien), ou renseignez-vous sur internet. Les tickets s’achètent à bord du bus (7 000 VND).

Où se loger à Hanoï

Le plus gros de l’activité touristique d’Hanoï est centralisé aux alentours du lac Hoan Kiem, où il est également possible de trouver de nombreuses options d’hébergement. Les routards et voyageurs à petit budget visitant Hanoï se dirigent généralement vers le vieux quartier situé au nord et à l’est du lac Hoan Kiem. Un grand nombre d’hôtels et de guesthouses à des prix inférieurs à 20 USD la nuit s’y trouvent et il est même possible de trouver des lits en dortoir pour environ 4 USD. Ne vous fiez pas à ce que les rabatteurs vous disent et demandez toujours à jeter un œil aux chambres avant de faire votre check-in. Beaucoup de guesthouses et d’hôtels incluent le WiFi gratuit et le petit déjeuner dans leurs tarifs et n’acceptent que les paiements en cash.

Le vieux quartier est aussi un endroit idéal pour rechercher une chambre de moyen de gamme (jusqu’à 50 USD) ; alors que les chambres de plus haut standing se trouvent plutôt dans le quartier français situé au sud du lac.

Il y a aussi toutes sortes de chambres à tous les prix à l’ouest du lac, aux alentours de la cathédrale Saint-Joseph.

Choses à faire à Hanoï

Hanoï et ses environs possèdent suffisamment de sites et d’attractions à visiter pour vous tenir occupé des semaines, voire même des mois. Voilà quelques idées qui vous permettront de profiter au mieux de votre visite de cette merveilleuse ville.

  1. Passez le début d’après-midi à vous balader autour du lac Hoan Kiem ou allez-y le matin pour rejoindre ceux faisant du tai chi. Le pont rouge menant à la pagode située au milieu du lac est l’endroit idéal pour prendre une photo mémorable et classique de Hanoï.

  2. Cela pourrait sembler à destination des enfants, mais les adultes apprécieront plus que certainement leur visite du théâtre des marionnettes sur l’eau de Hanoï. Même si vous pourriez tout aussi bien adorer que détester le spectacle, c’est une expérience unique en son genre et il serait donc bête de passer à côté (à proximité du lac Hoan Kiem ; tickets aux alentours de 4 USD).

  3. Bien qu’elle ne soit pas aussi célèbre que la chinoise, la cuisine vietnamienne est incroyablement variée et un régal pour les papilles. Les gourmands devraient essayer de s’inscrire dans une visite guidée des saveurs culinaires de Hanoï (demandez dans l’une des agences de voyage des environs du lac) ou essayer de goûter par vous-même au plus de plats vendus dans la rue que possible !

  4. Il y a un nombre assez important de sites datant de la guerre et de l’époque communiste à visiter à Hanoï et, même si ce n’est pas forcément votre tasse de thé, ne manquez pas le mausolée de Hô Chi Minh. Il n’est possible de le visiter que le matin et les photos y sont interdites mais la structure est de toute splendeur la nuit lorsqu’elle est éclairée.

  5. Passez une journée hors de la ville et visitez le parc national de Cuc Phoung. Cuc Phoung est le plus grand parc national du Vietnam et permet d’observer une incroyable biodiversité. Essayez de faire de la spéléo ou une randonnée, visitez ses jardins botaniques, observez comment les primates en voie d’extinction sont traités dans son centre de sauvetage ou essayez de repérer le maximum des 100 espèces de mammifères, des 300 espèces d’oiseaux et des 50 espèces de reptiles et amphibiens que ce parc abrite.

Continuer à voyager depuis Hanoï

Si vous souhaitez continuer à voyager une fois à Hanoï, les deux destinations les plus populaires sont Sapa au nord et Haïphong à l’est.

Bien que les trains n’aillent pas jusqu’à Sapa et s’arrêtent à Lao Caï, les 40 km restants s’effectuent très facilement en bus ou en taxi. Sapa est un endroit qui enchantera les personnes intéressées par les minorités ethniques et par les randonnées en pleine nature.

Haïphong est un arrêt permettant de se rendre à la sublimissime baie de Halong - une vraie merveille de la nature classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour quitter le Vietnam, vous pouvez vous diriger vers Bangkok en Thaïlande, Kuala Lumpur en Malaisie ou Singapour.

Vous pouvez consulter plus d’avis en basculant la langue sur l'anglais.