Hanoi à Vientiane @ bus, avion 23 déc. 2017

chargement de données

De Hanoi Nuoc Ngam Station à Vientiane en bus

17:00
Hanoi Nuoc Ngam Station
17:00
Vientiane Southern Bus Station
24h

De Hanoi Sinh à Vientiane en bus

17:00
Hanoi Sinh
15:00
Vientiane Southern Bus Station
22h
Refund

De Noibai Airport à Vientiane en avion

09:40
Noibai Airport, Hanoi
10:50
Vientiane Airport
1h 10m
Instant

Comment se rendre de Hanoï à Vientiane

De Hanoï à Vientiane

Comme pour d’autres destinations du Laos, le voyage entre Hanoï et Vientiane est certes simple, mais sera soit chronophage et bon marché (en passant par voie terrestre), soit rapide et onéreux (si vous préférez prendre l’avion). Quel que soit votre choix, il y a un choix quotidien de départs directs et il est aussi possible de choisir un trajet combinant un avion via Luang Prabang ou de prendre le train de Hanoï à Vinh au Vietnam afin d’attraper le bus international allant de Vinh à Vientiane.

Vols de Hanoï à Vientiane

Lao Airlines s’associe à Vietnam Airlines pour proposer un ou deux vols quotidiens (en fonction du jour de la semaine) entre Hanoï et Vientiane. Il y a un vol partant le matin de Hanoï à 9 h 40 et un l’après-midi à 16 h 40. Le vol dure 1 h 10.

Note : les tarifs de ces vols peuvent varier en fonction de si vous les achetez chez Lao Airlines ou chez Vietnam Airlines — assurez-vous de toujours vérifier les tarifs de ces deux sociétés. Vous aurez probablement plus de chances de trouver des offres intéressantes chez Vietnam Airlines. Par exemple, les vols de Hanoï à Vientiane en promo chez Lao Airlines sont à 120 USD, tandis que les mêmes billets chez Vietnam Airlines sont à 90 USD (et quelquefois encore moins chers que cela si vous avez de la chance).

Dans le cas où il n’y aurait pas d’offre sur les vols directs, jetez un œil aux vols Hanoï-Luang Prabang-Vientiane. Il y a des vols internationaux partant quotidiennement de Hanoï pour Luang Prabang avec Lao et Vietnam Airlines, et qui permettent de prendre des correspondances avec les vols domestiques de Lao Airlines allant de Luang Prabang à Vientiane. Le billet vous coûtera le double d’un billet direct entre Hanoï et Vientiane, mais vous permet d’arriver à Vientiane en seulement 3 h 30 : le vol part de Hanoï à 10 h 30, puis de Luang Prabang à 13 h 05, ce qui vous fait arriver à Vientiane à 13 h 50. C’est toujours une très bonne option en comparaison avec l’incroyable longueur du trajet en bus.

Noi Bai — l’aéroport international de Hanoï — est situé à 45 km du centre-ville et nécessite donc un peu de temps pour s’y rendre. Le moyen le plus économique de se rendre à l’aéroport depuis le vieux quartier est de prendre le bus public N17 ; le bus N7 quant à lui se rend à l’aéroport depuis la gare routière de Kim Ma. Il est toutefois bon de noter que c’est aussi le moyen le plus lent de se rendre à l’aéroport, puisqu’il y en a facilement pour une heure et demie (9 000 VND).

Jetstar et Vietnam Airlines mettent une navette aéroport à disposition. Ces deux compagnies ont leurs bureaux à proximité du vieux quartier et recommandent d’arriver à l’aéroport trois heures avant le départ (40 000 VND/2 USD). Vous pouvez utiliser ce service de navette si vous ne volez pas avec eux, mais vous ne serez pas en mesure de faire votre enregistrement dans leurs bureaux.

À Vientiane, l’aéroport international de Wattay se situe 3 km au nord-ouest du centre-ville. Le terminal a été récemment rénové et propose maintenant des DAB, des bureaux de change, plusieurs endroits où se restaurer (en-cas et restaurants), ainsi qu’un point d’information. Il est également possible de prendre un taxi officiel pour vous rendre au centre de Vientiane, directement depuis le hall des arrivées : le tarif de la course est fixe - 7 USD. Pour ceux au budget plus serré, une autre solution est de sortir du terminal et de marcher jusqu’à la rue principale (environ 500 m), où vous pourrez négocier une course auprès des chauffeurs de tuk-tuk (généralement pour la moitié du prix d’un taxi) ou monter à bord d’un bus local (ce qui vous coûtera 4 000 kips, soit 0,5 USD).

Bus direct de Hanoï à Vientiane

La plus courte distance par la route entre Hanoï et Vientiane est de 280 km. Cet itinéraire suit la QL1A et la Route 13, et franchit la frontière entre le Vietnam et le Laos au poste-frontière international de Nam Phao. Les bus mettent jusqu’à 22 heures pour parcourir cette distance, ce qui fait de ce voyage une expérience plutôt fatigante.

Les nombreux opérateurs de bus touristiques desservant cet itinéraire offrent des services similaires — que ce soit en termes de confort ou de prix. HTX Van Tai et The Sinh Tourist ont tous deux des bus couchette VIP (ce type de bus est très populaire au Vietnam pour les longs trajets). Les bus partent de Hanoï en début de soirée (à 17 h et à 18 h 30, consultez les horaires au préalable, car ils changent d’un jour à l’autre de la semaine) pour arriver sur Vientiane le lendemain dans l’après-midi.

HTX vend ses billets 670 000 VND/30 USD, tandis que The Sinh Tourist est sensiblement plus cher et les vend 930 000 VND/40 USD. Si l’on prend en compte que les bus de HTX partent de Hanoï à la gare routière de Nuoc Ngam (au sud du centre-ville) et que ceux de Sinh Tourist partent des bureaux de leur société à quelques pâtés au nord du lac Hoan Kiem, il est bien plus pratique d’utiliser cette dernière société lorsque l’on réside dans les environs du vieux quartier.

À Vientiane, les deux sociétés utilisent la gare routière du Sud (sur la Route 13), qui — comme son nom de l’indique pas — se situe au nord-est du centre-ville. Il y a alors environ 9 km vers le sud le long de la Route 13 pour arriver au marché du matin (Morning Market) et à la gare routière locale de Khua Din. Les chauffeurs de tuk-tuk vous demanderont environ 50 000 LAK/6 USD pour vous y emmener.

Afin de rendre le trajet par voie terrestre moins pénible, il peut être une bonne idée de le séparer en plusieurs tronçons. Dans le cas du trajet Hanoï-Vientiane, vous pouvez considérer faire une escale à Vinh, dans la province Nghe An du Vietnam.

Vinh se situe sur la ligne ferroviaire faisant Hanoï–Ho Chi Minh Ville et peut donc facilement être rejointe en train : il y a un grand choix de départs tout au long de la journée et le trajet dure en tout 6 heures. Le prix du billet varie en fonction de la classe choisie (400 000 VND/20 USD pour un siège dans un wagon 2e classe climatisé). Au niveau des horaires, beaucoup de trains s’avèrent plutôt pratiques et il faut donc faire votre choix en fonction de ce que vous avez envie de faire sur Vinh. Dans le cas où vous souhaiteriez passer au moins une nuit dans cette ville, prenez le SE7 : il part de Hanoï à 6 h du matin et arrive à Vinh aux alentours de midi, ce qui vous laisse presque toute la journée pour visiter la ville. Si vous souhaitez plutôt monter directement à bord du bus international pour Vientiane (ce qui n’aurait en fait vraiment pas de sens), considérez plutôt les trains SE19 ou SE17 : ils partent respectivement de Hanoï à 20 h 10 et à 20 h 40 et permettent d’arriver sur Vinh le matin de bonne heure, juste à temps pour attraper le bus partant à 6 h de Vinh pour Vientiane. Le trajet entre Vinh et Vientiane dure 10 heures, les billets coûtent 20 USD.

De Hanoï à Vientiane via Vihn

En comparaison avec l’ambiance chaotique de Hanoï, la capitale du Laos peut sembler au premier abord un peu trop provinciale et molle. L’influence française y est distincte et se ressent de partout : excellent café, baguettes bien fraîches, superbes demeures et même un Arc de Triomphe. Cette saveur française n’est cependant pas la même que celle trouvable sur Hanoï. Vientiane a cependant du caractère et possède son propre charme. Ses avenues sont larges et arborées, ses temples splendidement décorés, ses saveurs épicées et son rythme de vie bien plus décontracté. Les couchers de soleil sur le Mékong sont toujours incroyablement spectaculaires et la ville (et ses environs) renferme suffisamment de sites à visiter pour vous occuper pendant quelques jours.

Pourquoi aller à Vientiane

Après avoir passé du temps dans l’ampleur de la capitale thaïlandaise, au milieu de gratte-ciels, de monorails et de centres commerciaux dernier cri, Vientiane peut vraiment sembler mollassonne, sans histoire, rustique et basique : il faut bien dire que cela est le cas. Cependant, si vous arrêtez de vouloir comparer Vientiane à Bangkok, vous trouverez que ses grands boulevards arborés ont un charme énorme, que ses temples sont sublimes et remplis d’histoire et qu’il fait bon d’apprécier les petits plaisirs de la vie laotienne (les petits plats épicés, la fraicheur de la bière Lao, ainsi que le rythme de vie détendu). L’immensité du Mékong ne fait qu’ajouter à l’ambiance méditative et les couchers de soleil qu’il offre ne cesseront de vous impressionner.

Se déplacer dans Vientiane

Les rues et grands boulevards de Vientiane ne sont en aucun cas aussi fréquentés de voitures que les autres capitales asiatiques et le terrain plat rend l’exploration en vélo de toutes les rues de la ville possible. Beaucoup de guesthouses en louent aux alentours de 1 USD par jour (la qualité de ces vélos est cependant loin d’être tip top).

Les tuk-tuks sont de partout, mais ceux attendant le client aux alentours du marché de nuit (rives du Mékong) auront du mal à bouger pour moins de 5 USD.

Vientiane possède des bus publics (6 000 kips), le plus pratique d’entre eux étant le #14, car partant de Talat Sao (le Morning market) en direction du pont de l’amitié et du parc du Bouddha.

Choses à faire à Vientiane

Bien que Vientiane ait vraiment l’air modeste en comparaison avec les capitales des pays voisins, elle possède suffisamment de choses à faire et à voir pour vous occuper quelques jours. Cette ville abrite quelques temples et stupas des plus intéressants, parmi lesquels il ne faut surtout pas manquer Wat Ho Phra Kaew, un temple de XVIe siècle qui servait à accueillir l’image sacrée du Bouddha d’émeraude - le même qui a maintenant demeure au Wat Phra Kaew de Bangkok. Tout aussi impressionnant, le Wat Sisaket est le plus vieux monastère du Laos et abrite de nombreuses fresques murales racontant des histoires de Jataka. That Luang est l’un des monuments religieux les plus importants du pays : il remonte également au XVIe siècle, mais a été reconstruit au cours du dernier centenaire. La forme particulière de ce stupa rappelle un bourgeon de fleur de lotus et a été régulièrement reproduite dans de nombreux temples du pays et de la région d’Isan en Thaïlande.

Vous apercevrez le Patuxai (l’arc de triomphe du Laos) et le stupa noir plus d’une fois lors de vos ballades en villes. Le dernier se situe en milieu d’un joli rond-point bien paysagé, non loin d’un parc avec une très jolie fontaine (très agréable au moment du coucher du soleil). Le parc du Bouddha est une vraie curiosité située 25 km au sud-est de Vientiane : il faut essayer de le visiter également, même si vous pensez avoir déjà vu un parc similaire à Nong Khai. L’ambiance y régnant est d’un calme incroyable et il n’y a généralement que très peu de visiteurs se promenant au milieu de ses statues de divinités bouddhistes et hindoues.

Continuer à voyager depuis Vientiane

Des bus relient Vientiane à toutes les plus grandes villes et destinations du pays. Vang Vieng fut jadis une destination où les gens venaient en masse faire la fête en descendant la rivière à bord de bouées, mais bénéficie maintenant d’une ambiance bien plus calme. Il est toujours possible de s’adonner à cette activité, mais aussi de faire un peu de spéléologie ou de survoler les somptueuses montagnes de calcaire en montgolfière. Cette ville se situe à 4 heures de route au nord de Vientiane.

En suivant la frontière entre la Thaïlande et le Laos vers le sud, Tha Khaek (7 heures), Savannakhet (11 à 12 heures) et Paksé (17 à 18 heures) sont des endroits à ne pas rater. Elles offrent toutes de nombreuses activités, dont des sentiers de randonnée, des parcs nationaux, des ruines de l’empire khmer, des grottes à chauve-souris et des chutes d’eau.

Soyez prêts à passer 10 heures de trajet sur la route pour vous rendre sur Phonsavan et visiter la célèbre plaine des jarres (à 360 km au nord de Vientiane).

Vientiane ne se situe qu’à 20 km du poste-frontière de Vientiane-Nong Khai. De nombreux bus internationaux la relient à Nong Khai (de l’autre côté du Mékong) : ces bus partent tous de la gare routière du marché du matin (Morning Market). À partir de Nong Khai, vous pouvez continuer votre voyage en bus vers bien d’autres destinations de Thaïlande, dont Bangkok. Vous pouvez aussi prendre l’avion de Vientiane à Bangkok (75 minutes).

Avis des passagers sur un total de 134 passagers ayant voyagé avec nous sur cet itinéraire

Les opérateurs de 12Go offrent trois types de services :

Bon marché, rapide, bon — vous ne pouvez cependant bien souvent n’en choisir que deux d’entre eux !
Bon marché et rapide ne sera pas bon. (Par ex : les bus en partance ou en direction de Khao San Road, les bus locaux ou les trains 3e classe)
Bon marché et bon ne sera pas rapide. (Par ex : les trains VIP de Thaïlande)
Rapide et bon ne sera pas bon marché. (Par ex : les services de chauffeurs privés ou encore les bus VIP 24)

Faites votre choix ! Veuillez garder à l’esprit que, bien que nous surveillons de près les services proposés, nous ne sommes qu’une agence. Cela signifie que nous préférons fournir nos efforts sur les services de disponibilité et d’émission de billets plutôt que de nous renseigner sur les angles d’inclinaison des sièges.

★★☆☆☆ 10 oct. 2017 (bus VIP Sleeper 41, HTX Van Tai 277) :
No English at all. No information about the trip available: when and how long we stop. Can't help about the visa procedure. Surprisingly loud music on the bus. I can't recommend it.
Vous pouvez consulter plus d’avis en basculant la langue sur l'anglais.