Comment se rendre de Phnom Penh à Ho Chi Minh

En bref

Possédant de superbes bâtiments coloniaux, des temples hauts en couleur, des boulangeries à la française fabriquant des baguettes au gout divin, le fameux bol de soupe Phô à 2 euro vendu dans la rue, des jeunes hipsters se promenant dans les parcs de la ville et de vieux immeubles en béton abandonnés depuis la période communiste, Ho Chi Minh a toujours un semblant de Saïgon en elle (même si cela fait 40 ans qu’elle ne s'appelle plus comme cela). Saïgon est remplie de marchés colorés, dotée d’une circulation à faire perdre la tête, d’enseignes lumineuses brillant en tous sens et de sourires omniprésents sur les visages de ses habitants : tous ses visiteurs tombent sous son charme.

De Phnom Penh à Ho Chi Minh

La capitale du Cambodge et la plus grande ville du Vietnam sont reliées quotidiennement par de nombreux bus et avions. Même si prendre l’avion pourrait sembler au premier abord le moyen le plus rapide de se rendre vers sa destination, en ajoutant le temps qu’il faut pour se rendre à l’aéroport et en sortir, le temps de trajet devient très similaire à celui offert par le bus. Le voyage en bus est de plus incroyablement moins cher, pour un niveau de confort plus que décent.

De Phnom Penh à Ho Chi Minh en bus

Giant Ibis Transport a deux bus partant quotidiennement : un le matin (8h) et un l’après-midi (12h30). Leurs bus partent de leur propre gare de bus située à Phnom Penh sur 106 Street, non loin du bord de rivière et du marché de nuit. Renseignez-vous auprès de là où vous avez pris votre chambre s’ils sont partenaires avec Giant Ibis : si c’est le cas, ce transporteur offre un ramassage gratuit pour vous emmener de votre hôtel à la gare. Les tickets coûtent 18 USD et comprennent une collation, une bouteille d’eau ainsi que l’utilisation gratuite du WiFi et des prises de courant à bord.

La distance séparant Phnom Penh de Ho Chi Minh est de 240 km, ce qui prend environ 6 heures et demie à faire à cause de la traversée en ferry et des papiers à remplir à l’immigration une fois à la frontière entre le Cambodge et le Vietnam. Le bus fait un arrêt pour déjeuner dans la zone de duty-free située juste après le passage de la frontière côté cambodgien. Le déjeuner n’est pas inclut dans le prix du ticket, mais vous pouvez commander des plats pour entre 3 et 4 USD au restaurant « Banyan Tree ».

Une fois à la frontière du côté vietnamien, vous devrez sortir vos bagages afin de les faire scanner avant de pouvoir continuer vos démarches auprès de l’immigration vietnamienne. Quand vous en aurez fini avec les formalités d’immigration, le bus vous emmènera vers votre destination finale.

À Ho Chi Minh, la gare de Giant Ibis se situe dans le District 1, sur Pham Ngu Lao Street, un quartier très animé où il y a une grande quantité de logements à bas prix pour les routards. Il suffit généralement de se promener le long de cette rue pour trouver l’hôtel ou la guesthouse qui nous fera le plus envie. Si l’on ne veut pas marcher, les taxis sont en grand nombre et à des prix très abordables.

De Phnom Penh à Ho Chi Minh par avion

Il y a des vols directs opérés par des compagnies aériennes à bas prix faisant régulièrement la liaison en Phnom Penh et Ho Chi Minh. Le temps de vol est d’environ une heure mais à moins d’avoir acheté un billet lors d’une promotion ou d’une vente flash, il est difficile d’en trouver à moins de 90 EUR. Les compagnies Cambodia Angkor, Vietnam Airlines et Qatar Airways proposent toutes des vols directs entre Phnom Penh et Saïgon. Vous pouvez donc garder cette option en tête si vous n’êtes pas un fana des voyages par la route.

Avez-vous votre visa pour le Vietnam ?

Avant d’acheter votre ticket de bus pour Ho Chi Minh, vérifiez les conditions d’obtention du visa pour votre passeport. En fonction de leur nationalité, beaucoup de personnes peuvent maintenant entrer au Vietnam sans visa si elles justifient qu’elles n’y resteront pas plus longtemps que la période pour laquelle elles sont exemptes de visa : cette durée s’élève à 15 jours pour bien des passeports. Si vous avez tout de fois besoin d’un visa ou si vous souhaitez rester plus longtemps que cela au Vietnam, vous pouvez obtenir votre visa auprès du consulat du Vietnam à Phnom Penh avant de partir : aucun service de visa à l’arrivée (Visa On Arrival VOA) n’existe aux frontières terrestres entre le Cambodge et le Vietnam. Si vous n’avez pas de visa valide, l’accès au bus vous sera refusé. Le processus d’obtention du visa est plutôt rapide et facile : votre passeport vous sera rendu tamponné le lendemain de votre demande (si tant est que tous les documents nécessaires étaient en règle). Le visa coûte 40 USD. Beaucoup d’agences de voyage vous aideront volontiers dans vos démarches si vous ne souhaitez pas ou n’avez pas le temps de vous rendre au consulat.

Se déplacer

Saïgon étant une ville plutôt immense, il y a de fortes chances que vous utiliserez un moyen de transport à un moment ou à un autre. Bien que certaines des choses à voir sont à proximité de Phan Ngu Lao, si vous décidez de les faire à pied il faudra vous préparer à respirer un sacré paquet de pollution, à marcher à même la rue (les trottoirs étant parfois inexistants ou occupés par des vendeurs ou des motos garées), ainsi qu’à vous armer de patience et de courage pour traverser les rues : les feux de signalisation sont bien souvent tout simplement ignorés et les voitures ne laissent jamais la priorité aux piétons.

Conseil : il ne sert à rien d’attendre aux passages cloutés que les voitures s’arrêtent pour vous laisser passer. Avancez doucement et prudemment en coupant le flux de circulation. Pour une raison mystique, c’est comme ça que cela marche au Vietnam : les conducteurs vous verront et ajusteront légèrement leur trajectoire pour vous éviter (assurez-vous donc de ne pas courir, de ne pas vous arrêter et de ne pas faire de mouvements ou de changements de direction brusques et vous arriverez de l’autre côté de la rue en un seul morceau !).

Le moyen le plus simple de se déplacer dans Saïgon est de prendre un taxi ou une moto-taxi. Ces deux moyens de transports sont à la fois bon marché et omniprésents. Tous les taxis officiels ont des compteurs : exigez que leurs chauffeurs le mettent en marche avant de partir. La plupart des arnaques concernant le prix des courses consistent à appliquer le tarif de nuit pendant la journée ou à prendre un itinéraire bien plus long que le trajet optimum. Même si une course en moto-taxi coûte presque moitié moins cher que la même course en vrai taxi, ne grimpez jamais à l'arrière d'une de ces motos sans avoir négocié le prix à l'avance et sans vous faire fournir un casque : c'est illégal de conduire sans casque au Vietnam et si vous vous faites arrêter, ce sera vous qui prendrez l'amende (et non le pilote).

Si vous avez l'habitude de conduire une moto... Pardon... Si vous avez vraiment vraiment l'habitude de conduire une moto, vous pouvez essayer de louer un scooter. La bonne nouvelle : il est possible de conduire un scooter de moins de 125 cc sans permis de conduire. La mauvaise nouvelle : il y a des tonnes de deux roues circulant dans les rues de Ho Chi Minh. Sans exagération, il y en a vraiment absolument de partout. Un scooter vous donnera bien plus de liberté mais faites attention aux vols de motos qui sont plutôt fréquents : ne vous garez que dans les endroits réservés à cet effet, où il y a des personnes payées pour surveiller (le parking coûte généralement entre 2 000 et 20 000 VND, soit grosso modo entre 0.1 et 1 EUR environ).

Si vous voulez vraiment faire l’expérience d’un moyen de transport typiquement local, faites une balade en tricycle (cyclo-pousse). Se faire pédaler à travers les rues remplies de voitures est une expérience typiquement vietnamienne : le conducteur derrière vous, vous vous faufilerez à travers un labyrinthe de voitures et de bus.

Il est aussi possible de prendre les transports en commun et tout particulièrement le bus : c’est le moyen le moins cher et généralement le plus rapide de se déplacer dans Saïgon car ils ont constamment la priorité sur la route. Le seul problème est d’arriver à comprendre quelle ligne prendre. Si vous y arrivez, vous pourrez cependant vraiment vous vanter de pouvoir voyager comme un local.

Où se loger

L’endroit où la plupart des guesthouses bon marché sont situées est le quartier de Pham Ngu Lao-Bu Vien, juste à proximité du marché de Ben Thanh. Les chambres les moins chères peuvent coûter une somme allant aussi bas que 9 EUR. Il est tout de même conseillé de dépenser environ 18 EUR pour avoir une chambre climatisée avec salle de bain privée dans une guesthouse familiale. Cela fait quelques années que de plus en plus d’hôtels moyen de gamme font leur apparition dans le quartier de Pham Ngu Lao et proposent des prix allant de 27 à 36 EUR par nuit. Ils sont généralement situés aux environs de Le Thanh Ton et de Ly Tu Trong. Si le quartier de Pham Ngu Lao est trop agité pour vous, dirigez-vous vers Co Giang Street ou Co Bac Street. Ces deux endroits offrent un large choix de guesthouses à petit prix, tout en ayant une atmosphère bien plus paisible. La partie centrale de la ville est le fief des hôtels de luxe et des chaines hôtelières internationales. Certains hôtels moyen de gamme peuvent également y être trouvés.

Activités

Il y a tellement à faire et à voir à Saïgon qu’essayer de planifier votre séjour peut devenir un vrai casse-tête. N’essayez pas de tout faire en quelques jours : contentez-vous de choisir un petit peu de ci et un petit peu de ça afin de découvrir toutes les facettes de cette ville.

Marchez du District 1 à Cholon pour visiter certains des meilleurs temples de Saïgon : ce sont des havres de paix et de tranquillité en plein milieu du brouhaha, des klaxons et de la poussière de la ville. Ne manquez pas le bateau doré de la pagode Nghia An Hoi Quan, regardez les serpentins d’encens pendre aux murs de la pagode Thien Hau, admirez les quatre dragons sculptés sur les colonnes importées de Chine de la pagode Ha Chuong Hoi Quan et sentez le temps ralentir son cours dans l’enceinte de la pagode de l’Empereur de Jade. Marchez dans les pièces et les tunnels souterrains et observez l’héliport du palais de la réunification, découvrez ce que l’art vietnamien a à offrir de nos jours au musée d’art contemporain (petit mais vraiment charmant) et étudiez des vieilles cartes de Saïgon et du Vietnam dans la superbe poste centrale (située dans un vieux bâtiment colonial inspiré de l’architecture de la gare d’Orsay). Laissez-vous également aller à la folie dépensière : les marchés de Saïgon sont d’une incroyable variété et permettent de faire de nombreuses petites trouvailles (délicieux café local, bijoux en or...).

Le meilleur pour la fin : faites un tour de toutes les spécialités culinaires que Ho Chi Minh a à offrir, c’est un vrai paradis pour les amateurs. De Phô 2000 et leur fierté d’avoir nourri Bill Clinton de leur soupe quand il était président, jusqu’à l’incroyable choix de glaces chez Fanny, Saïgon vous en mettra vraiment plein les papilles.

Phnom Penh à Ho Chi Minh @ bus, minibus, avion 28 oct. 2017

De Phnom Penh Mekong Express à Ho Chi Minh en minibus

11:10
Phnom Penh Mekong Express
16:05
Ho Chi Minh Mekong Express
4h 55m
Instant
12:40
Phnom Penh Mekong Express
17:35
Ho Chi Minh Mekong Express
4h 55m
Instant
15:30
Phnom Penh Mekong Express
20:25
Ho Chi Minh Mekong Express
4h 55m
Instant

De Phnom Penh Giant Ibis à Ho Chi Minh en bus

08:00
Phnom Penh Giant Ibis
14:30
Ho Chi Minh Giant Ibis
6h 30m
Instant
12:30
Phnom Penh Giant Ibis
19:00
Ho Chi Minh Giant Ibis
6h 30m
Instant

De Orussey Market à Ho Chi Minh en minibus

06:30
Orussey Market, Phnom Penh
11:25
Ho Chi Minh Mekong Express
4h 55m
Instant

De Orussey Market à Ho Chi Minh en bus

07:00
Orussey Market, Phnom Penh
11:55
Ho Chi Minh
4h 55m
Instant
08:30
Orussey Market, Phnom Penh
13:25
Ho Chi Minh
4h 55m
Instant

De Phnom Penh (SinhTourist) à Ho Chi Minh en bus

08:30
Phnom Penh (SinhTourist)
14:30
Ho Chi Minh City Sinh
6h
Refund

De Phnom Penh Mekong Express à Ho Chi Minh en bus

12:35
Phnom Penh Mekong Express
17:30
Ho Chi Minh
4h 55m
Instant
14:00
Phnom Penh Mekong Express
18:55
Ho Chi Minh
4h 55m
Instant

De Phnom Penh Airport à Ho Chi Minh en avion

06:55
Phnom Penh Airport
07:55
Ho Chi Minh Airport
1h
Instant
14:15
Phnom Penh Airport
15:05
Ho Chi Minh Airport
50m
Instant
16:45
Phnom Penh Airport
17:45
Ho Chi Minh Airport
1h
Instant
#QR971
17:30
Phnom Penh Airport
18:30
Ho Chi Minh Airport
1h
Instant
21:05
Phnom Penh Airport
22:00
Ho Chi Minh Airport
55m
Instant

De Phnom Penh Kumho à Ho Chi Minh en bus

06:00
Phnom Penh Kumho
12:00
Ho Chi Minh Kumho 4
6h
07:30
Phnom Penh Kumho
13:30
Ho Chi Minh Kumho 4
6h
09:00
Phnom Penh Kumho
15:00
Ho Chi Minh Kumho 4
6h
11:00
Phnom Penh Kumho
17:00
Ho Chi Minh Kumho 4
6h
13:30
Phnom Penh Kumho
19:30
Ho Chi Minh Kumho 4
6h
15:00
Phnom Penh Kumho
21:00
Ho Chi Minh Kumho 4
6h
16:00
Phnom Penh Kumho
22:00
Ho Chi Minh Kumho 4
6h

Avis des passagers sur un total de 1,298 passagers ayant voyagé avec nous sur cet itinéraire

Les opérateurs de 12Go offrent trois types de services :

Bon marché, rapide, bon — vous ne pouvez cependant bien souvent n’en choisir que deux d’entre eux !
Bon marché et rapide ne sera pas bon. (Par ex : les bus en partance ou en direction de Khao San Road, les bus locaux ou les trains 3e classe)
Bon marché et bon ne sera pas rapide. (Par ex : les trains VIP de Thaïlande)
Rapide et bon ne sera pas bon marché. (Par ex : les services de chauffeurs privés ou encore les bus VIP 24)

Faites votre choix ! Veuillez garder à l’esprit que, bien que nous surveillons de près les services proposés, nous ne sommes qu’une agence. Cela signifie que nous préférons fournir nos efforts sur les services de disponibilité et d’émission de billets plutôt que de nous renseigner sur les angles d’inclinaison des sièges.

★★★★☆ 8 déc. 2016 (bus Universe Noble, Giant Ibis Transport) :
Un bon trajet au niveau de l'organisation du personnel adorable, peut être trop quand certains passager dérange tous le monde a rire et parler trop fort... Bouteille d'eau et pain au chocolat offert en début de voyage c'est très gentil et appréciable ! La clim ne se règle pas, et le wifi ne marche pas bien.
Vous pouvez consulter plus d’avis en basculant la langue sur l'anglais.