Hue à Pakse Northern Bus Terminal en

Rien trouvé :( Essayez de changer vos entrées de recherche.

Comment se rendre de Hué à Paksé

Le seul moyen de se rendre de Hué à Paksé est par voie terrestre. Bien que ces deux villes aient chacune leur propre aéroport, aucun vol ne les relie. Les bus font le voyage de jour et ne vous feront donc malheureusement pas économiser de nuit d’hôtel. D’une manière générale, on ne peut pas dire que ce voyage est fatigant et il donne l’occasion de faire l’expérience de la vie rurale en cours de route.

De Hué à Paksé en bus

Bien que l’itinéraire le plus rapide pour se rendre du Hué au Vietnam à Paksé au Laos soit de 370 km, les bus ont 600 km à parcourir en se dirigeant vers le nord, puis vers l’ouest vers la frontière avec le Laos, avant de continuer encore vers l’ouest et de finalement descendre vers le sud et atteindre Paksé. En prenant en compte la vitesse à laquelle les bus roulent et le temps passé à la frontière, le voyage de Hué à Paksé peut prendre jusqu’à 14 heures.

La société de transport la plus populaire pour faire ce trajet est The Sinh Tourist. Elle possède un bus faisant quotidiennement la liaison vers Paksé et partant de Hué à 8 h pour arriver aux alentours de 22 h le même jour. Cet itinéraire est desservi à l’aide d’un bus couchette VIP qui vous permettra de dormir tout au long de la journée (si vous arrivez à dormir en plein jour, bien entendu). Si vous souhaitez pouvoir observer la campagne des deux pays à travers la fenêtre, choisissez une des couchettes individuelles du bas, car cela vous permettra de vous assoir dessus.

Veuillez noter que les lits des bus couchette sont organisés en deux rangées : une rangée de lits simples séparée d’une rangée de lits doubles par un couloir. Les meilleures couchettes pour voyager durant la journée sont celles du bas.

Veuillez aussi noter que le voyage de Hué à Paksé (ou dans l’autre sens) prend toute la journée. Il n’y a pas de bus de nuit, car la route est en grande partie montagneuse et les horaires des bus sont prévus pour pouvoir faire l’intégralité du trajet pendant le jour.

Les tickets coûtent 860 000 VND/40 USD.

Veuillez noter qu’il y a aussi des bus directs pour se rendre à Paksé depuis Danang au Vietnam. Comme ils mettent un peu plus longtemps pour atteindre leur destination, il est préférable de partir de Hué. Il suffit de prendre un train de Danang à Hue — les trains sont un moyen plus économe et légèrement plus rapide que les bus sur cette portion de route (2 h 30 au lieu de 3 h), mais ils vous feront passer une bonne partie de la nuit sur la route puisque les deux trains les plus pratiques de Danang à Hué sont le SE8 de 23 h (arrivant à 1 h 40) et le SE6 de 3 h 5 (arrivant à 5 h 40). Ils permettent de prendre le bus du matin pour Paksé et coûtent tous deux 8 USD pour un siège dans un wagon 2e classe climatisé.

Pourquoi aller à Paksé

Paksé est le chef-lieu de la province du sud du Laos appelée Champassak. C’est aussi la deuxième plus grande ville du Laos, qui ne voit toutefois que très peu de visiteurs internationaux (malgré qu’il y soit possible d’y trouver des correspondances vers des destinations au Vietnam ou en Thaïlande). C’est plutôt dommage, car Champassak et Salavan — la province voisine — ont énormément à offrir à ceux souhaitant sortir un peu des sentiers battus et Paksé est un endroit idéal où se baser. Les touristes s’y aventurant finissent assez régulièrement par y rester plus longtemps que prévu : les guesthouses sont excellentes, l’ambiance y est détendue (le Mékong et la Sédone y coulent) et l’atmosphère thaïe y régnant sont suffisamment persuasifs pour vouloir prendre son temps et passer quelques jours sur Paksé.

Choses à faire à Paksé

L’ambiance détendue de Paksé donne envie de vouloir s’y attarder. Des demeures coloniales françaises y côtoient des temples bouddhistes colorés et deux rivières servent de décor aux restaurants de rue servant de délicieux petits plats : il est possible de passer des jours entiers à explorer les merveilles que les environs de cette ville ont à offrir. Voici quelques petits exemples des choses à ne pas louper lors d’une visite de Paksé.

Les tribus, champs de cafés, superbes chutes d’eau et le paysage à couper le souffle du plateau des Bolovens ne sont qu’à deux pas de Paksé. Même si de nombreuses excursions d’une ou de plusieurs journées sont offertes au départ de Paksé, vous aurez besoin de votre propre moyen de locomotion pour tirer le plus grand parti de votre voyage sur le plateau des Bolovens.

Wat Phu (Vat Phou) est l’un des temples khmer en ruines les plus importants situés en dehors du Cambodge et peut être facilement atteint depuis Paksé : Il est inscrit depuis 2001 sur la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. À quelque 6 km du Mékong se trouve la base de la Phu Khao, une montagne abritant des sanctuaires et d’incroyables formations rocheuses.

Non, les 4 000 îles de Si Phan Don n’ont absolument rien à voir avec la splendeur du paysage que la baie d’Halong au Vietnam a à offrir. C’est plutôt une destination vers laquelle se rendre lorsque l’on apprécie se mélanger aux habitants du coin, faire du vélo au milieu de nulle part et profiter de ce qui est probablement les guesthouses les moins chères de toute l’Asie du Sud-Est.

Continuer à voyager depuis Paksé

Des bus partent toutes les heures du nord de Paksé en direction de Savannakhet, prenant jusqu’à 6 heures pour parcourir 250 km. Cette dernière petite ville est aussi un endroit très relaxant, où l’on ressent la présence d’une culture française. C’est aussi la demeure d’une petite communauté d’expatriés et l’endroit ou le consulat royal général de la Thaïlande se trouve (l’ambassade est à Vientiane), ce qui peut être incroyablement pratique si vous souhaitez obtenir votre visa pour la Thaïlande depuis le Laos.

Plus au nord, les bus passent par Tha Khaek — descendez dans cette ville si vous souhaitez faire l’expérience d’une balade de 7 km en bateau dans l’obscurité totale de la grotte de Konglor à Ban Nahin avant de continuer sur Vientiane. La distance séparant Paksé de Vientiane est d’un peu moins de 700 km, qui prennent environ 12 heures à effectuer (tout comme le rythme de vie général du Laos, la conduite se fait tranquillement).

Le moyen le plus rapide de franchir la frontière vers la Thaïlande est de passer par le poste-frontière de Wang Tao — Chong Mek. Les bus internationaux pour Ubon Ratchathani en Thaïlande partent de la gare routière du marché située à 2 km en dehors de la ville. Il n’y a que deux bus par jour (à 8 h 30 et à 15 h 30) : ils vous permettront d’arriver sur Ubon en environ trois heures (140 km).

Il y a aussi des bus de nuit directs pour Bangkok partant de Paksé quotidiennement à 16 h et à 15 h. Ils mettent 12 heures pour rejoindre la capitale thaïlandaise et arrivent à Morchit, la gare routière du Nord. Lao Airlines offre également des vols quotidiens reliant Paksé à Bangkok (2 — heures, à partir de 120 USD).