Chiang Mai à Luang Prabang @ ferry 23 déc. 2017

chargement de données

De Chiang Mai town à Luang Prabang en charter+ferry billet combiné

09:30
Chiang Mai town
16:30
Luang Prabang boat pier
2d 7h
Instant

Comment se rendre de Chiang Mai à Luang Prabang

De Chiang Mai à Luang Prabang

Luang Prabang n’est qu’à une très courte distance en avion de Chiang Mai, puisque le vol ne dure qu’entre 45 minutes et une heure. Même si nous sommes des prêcheurs du voyage par voie terrestre, nous devons bien reconnaitre qu’il est plus sensé de prendre l’avion que de prendre le bus dans ce cas : s’y rendre en avion permet de gagner un temps fou. Pour voyager par voie terrestre, il vous faudra couvrir le double de la distance que les avions parcourent, faire un grand détour par Huay Xai ou Vientiane, puis prendre une des routes sinueuses menant à Luang Prabang. Cela étant dit, faire le trajet en bus est et restera toujours un moyen de profiter des paysages. Prendre l’avion vous fera louper le vert des superbes rizières, les fermiers aux chapeaux pointus s’en occupant, les buffles d’Asie pataugeant dans la boue avec leurs petits, les somptueux temples dorés de la campagne, ainsi que toutes les autres choses qui permettent de vraiment ressentir l’atmosphère du pays.

Vols de Chiang Mai à Luang Prabang

Le vol de Chiang Mai à Luang Prabang ne dure qu’une toute petite heure. Cet itinéraire n’étant desservi que par Lao Airlines, les prix tendent à être plutôt élevés : attendez-vous à payer au moins 120 USD l’aller (4 200 THB).

L’aéroport international de Chiang Mai se situe à seulement quelques kilomètres au sud-ouest de la vieille ville et est facilement accessible en tuk-tuk, en songthaew ou en taxi. Il est possible de vous rendre de presque tout endroit en ville à l’aéroport pour 100 THB. L’aéroport de Chiang Mai est l’un des quatre aéroports les plus fréquentés de Thaïlande et offre des DAB, des services postaux et médicaux, des restaurants et tout autre type de service utile aux voyageurs.

À Luang Prabang, tous les vols atterrissent à l’aéroport international de Luang Prabang, à 4 km au nord-est du centre-ville. Le nouveau bâtiment de cet aéroport a été inauguré en 2013 et, malgré son statut international et les vols en provenance du Vietnam et du Cambodge, est assez peu fréquenté. Pour se rendre de l’aéroport jusqu’à la ville, les sièges dans les vans partagés sont à un prix fixe (50 000 LAK/6 USD). Dans le cas où vous souhaiteriez économiser quelques dollars, vous pouvez stopper un des tuk-tuks passant sur la route principale, une fois hors du terminal (20 000 LAK/2,5 USD).

De Chiang Mai à Luang Prabang en bus

Si vous essayez de consulter l’itinéraire Chiang Mai-Luang Prabang depuis votre GPS, vous verrez probablement que la distance à parcourir pour se rendre d’une de ces villes à l’autre est d’environ 600 km. Ne vous faites pas de fausses joies : cet itinéraire est certes le plus court, mais implique des passages de frontière à bord de ferrys, ce que les bus touristiques ne peuvent pas faire. Certains passages de frontières en ferry entre la Thaïlande et le Laos ne sont tout simplement pas du tout ouverts aux étrangers. Cela signifie donc que les bus se rendant de Chiang Mai à Luang Prabang doivent d’abord faire un grand détour par le passage frontalier entre Nong Khai et Vientiane afin de passer le premier pont de l’amitié entre la Thaïlande et le Laos. L’autre option est via le passage frontalier entre Chiang Khong et Huay Xai (le quatrième pont de l’amitié). Quel que soit le trajet choisi, la distance totale entre Chiang Mai et Luang Prabang est d’entre 900 et 1 000 km, avec une bonne partie de la route à travers des zones montagneuses sinueuses (aux alentours de Vang Vieng si vous passez par Vientiane ou de la zone nationale de conservation de la biodiversité de Nam Ha si vous passez par Huay Xai). Cette dernière zone est très pittoresque, alors que la première est plus commune. Attendez-vous à ce que votre voyage en bus dure entre 18 et 22 heures — c’est à dire la journée tout entière.

Le bus international part de Chiang Mai le matin à 9 h et arrive généralement à Luang Prabang à 5 h le lendemain matin. C’est un bus VIP ordinaire et climatisé, avec des rangées de quatre sièges inclinables confortables, mais n’offrant qu’un espace limité pour les jambes et les coudes (du moins par rapport aux bus occidentaux). Il y a des toilettes à bord et, même si des couvertures sont également distribuées, elles ne sont souvent pas suffisantes : les bus ont généralement tendance à trop pousser la climatisation — prévoyez donc quelques vêtements chauds. De l’eau (et quelques fois des collations) est servie à bord et les bus font généralement trois arrêts pour que vous puissiez vous dégourdir les jambes et vous restaurer. Les billets coûtent 1 500 THB par personne, ce qui est presque trois fois moins que de prendre l’avion. En achetant votre billet avec Naga Travel, vous bénéficiez aussi normalement d’un ramassage gratuit à votre hôtel ou à votre guesthouse de Chiang Mai. À Luang Prabang, les bus touristiques arrivent dans une gare routière à proximité de la gare routière du sud (gare routière de Naluang), 3 km au sud de la ville.

Une fois à la gare routière, vous pouvez soit marcher, soit prendre un tuk-tuk pour vous rendre en centre-ville. Le tarif est normalement fixe (10 000 LAK par personne - et non par siège), mais beaucoup de chauffeurs de tuk-tuk ne voudront pas bouger pour moins de 20 000 LAK.

Se rendre à Luang Prabang en bateau

Si vous vous êtes fait une raison et avez vraiment décidé de vous rendre de Chiang Mai à Luang Prabang par voie terrestre, vous auriez probablement intérêt à emprunter plusieurs modes de transport différents : commencez par prendre le bus de Chiang Mai à Chiang Khong (un village situé du côté thaïlandais du Mékong — 6 heures ; 400 THB), puis montez à bord d’un bateau pour Luang Prabang (se prenant du côté laotien).

Dans ce cas, il vous faudra cependant passer une nuit soit sur Chiang Khong, soit sur Huay Xai, car les bus et les vans se rendant de Chiang Mai à Chiang Khong partent uniquement en matinée : ils veulent pouvoir faire la route sinueuse séparant ces deux villes durant le jour. Même s’il y a de bons endroits où se loger des deux côtés de la frontière, il est généralement mieux de traverser la rivière immédiatement une fois arrivé à Chiang Khong et de s’occuper dans la soirée d’organiser son voyage en bateau du lendemain : tous les bateaux empruntant le Mékong partent dans la matinée.

Il y a trois manières différentes pour se rendre de Huay Xai à Luang Prabang en bateau :
1) prendre une croisière de luxe
2) prendre un « speed boat »
3) monter à bord d’un « slow boat ». Ces derniers empruntent le même itinéraire que les précédents. C’est le moyen de transport utilisé par les gens du pays, ce qui pourra vraiment vous permettre de faire une expérience façon « locale » : vous resterez assis toute la journée sur un banc en bois, à observer les environs et à profiter des rizières sans fin longeant le Mékong.

Le voyage en slow boat n’est absolument pas fait pour tout le monde : cela prend deux jours pour se rendre à Luang Prabang, avec un arrêt d’une nuit sur Pak Beng. Les croisières touristiques mettent plus ou moins le même temps, mais vous offrent une expérience un peu plus détendue et confortable. Les speed boats vous emmènent de Huay Xai à Luang Prabang en tout juste 6 heures, et s’arrêtent également rapidement sur Pak Beng en cours de route. Les gros inconvénients du trajet en speed boat sont que c’est extrêmement bruyant (apportez des boules Quies), que vous vous retrouverez surement trempé, et que le bateau est très secoué. Ces bateaux peuvent aussi être dangereux, même si la majorité de leurs opérateurs équipent leurs passagers de casques et de gilets de sauvetage.

Obtenir votre visa pour le Laos à l’arrivée

La plupart des nationalités peuvent obtenir un visa touristique de 30 jours à l’arrivée (vérifiez si cela est le cas pour la vôtre). Si vous prenez l’avion jusqu’à Luang Prabang, vous pouvez obtenir votre visa à l’arrivée à l’aéroport. Si vous prenez le bus, le visa à l’arrivée est disponible aux deux postes-frontière suivants : Chiang Khong–Huay Xai et Nong Khai–Vientiane. Le prix du visa varie en fonction de votre passeport, et est généralement de 30 USD pour la majorité des pays. Seuls les paiements en espèce sont acceptés. Prenez un formulaire de demande de visa auprès de l’officier des douanes, remplissez-le, ajoutez deux photos d’identité à la demande (payez quelques dollars pour les prendre sur place si vous n’en avez pas), et obtenez votre visa pour le Laos.

Pourquoi aller à Luang Prabang

L’architecture de Luang Prabang est un superbe mélange de traditions laotiennes et d’éléments d’inspiration européenne et rappelle grandement les temps où cette ville faisait partie de l’Indochine. Ses temples minutieusement sculptés, ses superbes maisons blanches ou en teck et la propreté de ses ruelles arborées contribuent grandement à un charme auquel très peu de visiteurs arrivent à résister. Non seulement la ville de Luang Prabang est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle est aussi — de l’avis de nombreux magazines et professionnels — souvent dans le top des villes à visiter en Asie du Sud-Est. Elle devient cependant de plus en plus commerciale et commercialisée et, si vous souhaitez vraiment pouvoir profiter de l’ambiance si spéciale de cette petite ville, il vous faudrait donc penser à vous y rendre assez rapidement.

Se déplacer dans Luang Prabang

Luang Prabang est une ville plutôt compacte, dont la majorité des attractions et sites placés dans son enceinte peuvent être visités à pied.

Des vélos peuvent être loués auprès d’un grand nombre d’hôtels et de guesthouses. Les tarifs de location à la journée sont entre 10 000 LAK/1,25 USD pour une bicyclette et 50 000 LAK/6 USD pour un bon VTT. Pédaler est aussi un bon moyen d’aller visiter certaines des attractions situées hors de la ville, telles que les spectaculaires chutes d’eau de Kuang Si (à 30 km).

Si vous ne pensez pas avoir la condition physique suffisante pour pédaler pendant 2 heures pour vous y rendre (et 2 heures de plus pour revenir), il y a plein de tuk-tuks : ils ne seront cependant pas aussi bon marché que ceux du Cambodge ou de Thaïlande.

Il est aussi possible de louer une moto ou un scooter, mais faites très attention aux arnaques. Garez-vous dans les endroits payants autant que possible et verrouillez votre deux roues avec une chaîne ou un cadenas vous appartenant : vous pourriez vous le faire voler — même par la société vous l’ayant loué !

Continuer à voyager depuis Luang Prabang

De nombreux bus et minibus font la liaison entre Luang Prabang et d’autres destinations du sud telles que Vientiane ou Vang Vieng (un endroit populaire pour explorer des grottes ou faire de la descente de rivière à bouée). Il est aussi très facile de se rendre à la plaine des jarres de Phonsavan. Pour des destinations plus vers l’est telles que Tha Kaek, Savannakhet ou Pakse, passez plutôt par Vientiane.

Au niveau des destinations internationales populaires pouvant être rejointes depuis l’aéroport de Luang Prabang, Bangkok en Thaïlande, Kuala Lumpur en Malaisie, Siem Reap au Cambodge et Hanoï au Vietnam, sont toutes accessibles par des vols directs. La dernière d’entre ces destinations peut aussi être atteinte en bus (24 heures).

Vous pouvez consulter plus d’avis en basculant la langue sur l'anglais.